Craquage alimentaire : tout est fichu ?


Tu as craqué en plein milieu de ton programme de remise en forme ? Personne ne peut t'en vouloir ! Entre les apéros, les after-work et les sorties au restaurant, la tentation est grande...  Mais cela ne signifie pas pour autant que tu doives tout lâcher et que tes résultats sont vains. Ce qui compte, c'est ton engagement à poursuivre tes objectifs sur la durée. Alors, que faire dans cette situation, comment rattraper ? On te donne 5 astuces pour gérer ces excès et pour éviter les craquages à l'avenir ! 


1. Sois indulgent avec toi-même

 
Ne pas culpabiliser est important pour son bien-être mental.

Participer à un programme de remise en forme demande beaucoup de motivation et de volonté. C’est apprendre à trouver du plaisir dans de nouvelles habitudes alimentaires saines. Et on le sait, changer ses habitudes n’est pas chose facile ! Alors, c'est fréquent et même normal d'avoir un petit craquage, même en étant super motivé. Dans ces cas-là, relativise et pardonne-toi, ce n'est pas bien grave ! L’auto-compassion aide à accepter les responsabilités de nos actions et à aller de l’avant en ayant intégré la leçon. Au contraire, la culpabilité peut conduire à des comportements alimentaires malsains.

 

2. Anticipe les sorties sociales

Durant un programme de remise en forme, on a tendance à mettre sa vie sociale de côté pour éviter toute tentation. Ce n'est pas la meilleure des solutions, au risque d'augmenter le sentiment de frustration, un ennemi de la perte de poids !  Alors pour ne pas tomber dans l'excès calorique au cours de nos sorties, on prépare le coup ! Pour cela, on pense à manger léger en privilégiant : les crudités, un bâtonnet de surimi, un œuf dur, de la viande blanche. Et pour augmenter cet effet coupe-faim, on n'oublie pas de boire (de l'eau bien sûr) !


3. Identifie les causes de tes craquages.

Les craquages alimentaires peuvent avoir diverses causes. Comprendre ces raisons peut t'aider à mieux gérer et à prévenir les craquages à l'avenir. Après cela, prépare une liste avec toutes les raisons de rechute possibles et associe à chacune d'elles une solution saineVoici quelques-unes des raisons courantes derrière un craquage alimentaire :

  • Émotionnelles : le stress peut entraîner des envies de confort alimentaire, souvent sous forme d'aliments riches en gras et en sucre. La tristesse ou la dépression peut donner envie de manger plus pour t'apaiser. L'ennui peut conduire à grignoter par habitude, même si tu n'as pas faim.
  • Physiologiques : ignorer la faim pendant de longues périodes peut entraîner une sensation de faim intense, ce qui peut te pousser à manger en excès. Suivre des régimes très restrictifs peut provoquer des envies de certains aliments, ce qui peut entraîner un craquage.
  • Sociales : lorsque tu es en compagnie de personnes qui mangent en excès ou consomment des aliments moins sains, tu pourrais être influencé à faire de même. Les fêtes ou événements spéciaux peuvent inciter à la consommation excessive d'aliments, notamment en raison de la diversité d'options tentantes.
  • Habitudes ancrées : certaines personnes ont des habitudes alimentaires automatiques, comme manger devant la télévision, ce qui peut les pousser à grignoter sans vraiment y penser. Ne pas être attentif à ce que tu manges peut conduire à une surconsommation sans que tu en aies conscience.



Certaines mauvaises habitudes poussent à grignoter davantage

4. Apprends de tes erreurs 

La réaction face à ce craquage est extrêmement importante. Si l’on se dit “j’ai craqué, tout est fichu !”, alors on aura tendance à sauter sur tout le buffet. Il faut apprendre à se limiter. Pendant le repas, on essaie si possible de se rapprocher au mieux de la composition d'une assiette LaSèche ! On abuse des légumes et/ou salades en accompagnement. Les fibres permettent d’absorber une partie des graisses et de les éliminer naturellement. Pour ne pas ruiner tous tes efforts, limite l’alcool ! Un seul verre de champagne, vin rouge ou bière, suffira pour accompagner ton repas. La prochaine fois, pose-toi la question : “est-ce que j’ai réellement faim ou est-ce simplement de la gourmandise ? ”. Cela te permettra de te contenter que d’une seule bouchée !


Identifier si l'on a faim ou si c'est de la gourmandise, permet de faire de meilleurs choix. 


5. Reprends ta routine

Plusieurs erreurs sont à éviter après un craquage alimentaire : ne sautez pas un repas, ne mangez pas moins ! Cela peut en effet entraîner une grande sensation de faim plus tard dans la journée, ce qui risque de te pousser à grignoter davantage ou à faire de mauvais choix alimentaires. La clé pour gérer les craquages alimentaires est de maintenir une vision sur le long termeEn conservant sur la durée, tes bonnes habitudes alimentaires, cela prouve que tu es amplement capable ! Se pardonner, limiter le craquage et apprendre de ces erreurs sont les 3 clés pour gérer au mieux un excès.


Finalement, pour éviter les erreurs de parcours, il faut dans un premier temps comprendre ton craquage ! Pas la peine de culpabiliser et de sauter un repas pour compenser ton excès. Et souviens-toi, on ne prend pas 3 kilos de graisse en un craquage. Si tu es plus lourd le lendemain, il s'agira majoritairement d'eau ! Comme dans notre plan nutritionnel complet, nous te conseillons d'adopter un cheat meal à ta semaine pour te faire plaisir comme tu le souhaites de manière régulière ! 
Reste concentré sur tes objectifs, sois bienveillant envers toi-même et n'oublie pas de célébrer tes réussites, quelles qu'elles soient, en cours de route.