Garder ses chaussures chez soi : bonne ou mauvaise idée ?

Deux écoles s’affrontent lors du retour à la maison : celle où les souliers seront laissés à l’entrée, et celle où l’on gardera ses chaussures, sans même y penser. Mais connaissons-nous vraiment les conséquences de ce choix pour notre santé ?

Ce que la science sait

Un sujet qui vaut l’investigation

Après avoir vécu une pandémie mondiale, la recherche scientifique connaît un intérêt tout particulier au sujet de notre hygiène au quotidien. Un programme de recherche nommé “DustSafe”, destiné à analyser les métaux lourds contenus dans nos aspirateurs, a même été mis en place. Et certains chercheurs se sont notamment penchés sur la question de nos semelles de chaussures, qui foulent des sols pas toujours très bien entretenus. 


Garder ses chaussures à l'extérieur de la maison peut contribuer à maintenir un environnement intérieur plus propre en réduisant l'introduction de saleté, de bactéries et de substances potentiellement nocives dans les espaces de vie.

 

Les substances mises en cause

Ainsi, parmi les molécules détectées suite à ces analyses, on retrouve des substances telles que : 
 

  • la poussière
     
  • les agents pathogènes (exemple, agents infectieux comme des virus)
     
  • les toxines cancérigènes (provenant du traitement chimique de nos routes et de nos pelouses)
     
  • certaines bactéries potentiellement agressives (comme la fameuse Escherichia Coli, la Clostridium Difficile ou encore le Staphylococcus Aureus)

 

Quels impacts sur notre santé ?

Des substances potentiellement nocives

Les agents pathogènes détectés présentent des effets néfastes pour notre santé : problèmes respiratoires dûs à la poussière, toxines assimilées comme perturbateurs endocriniens ou encore troubles intestinaux et choc septique pour les bactéries évoquées. Cependant, ces impacts ne seraient potentiellement notoires que sur des populations à risque, comme les jeunes enfants marchant à 4 pattes ou encore nos aînés, plus sujets aux maladies.


Il est important de trouver un équilibre entre la propreté et le confort pour toute la famille.

 

Prévenir plutôt que guérir

Ces substances sont donc présentes en trop petite quantité pour être réellement dangereuses si l’on est un individu en bonne santé. Et même si un environnement 100% stérile n’est pas non plus bénéfique au développement d’un système immunitaire efficace, il existe des moyens plus sains pour ce faire. Enlever ses chaussures avant de se promener chez soi est un acte de prévention simple et accessible à tous pour minimiser ces risques.

Un geste bénéfique sur tous les plans

L’impact sur notre espace de vie 

Laisser ses chaussures sur son paillasson a aussi des conséquences sur notre intérieur. Si tu es maniaque, enlever tes chaussures te permettra d'éviter d’éventuelles rayures, traces et autres altérations possibles de tes sols, ou bien encore de ton mobilier en cas de pieds sur le canapé, tapis etc. Et pour être encore plus efficace, pense à bien frotter tes chaussures sur un paillasson avant de te déchausser. 


Si tu choisis de garder tes chaussures à l'intérieur, assure-toi de nettoyer régulièrement les sols pour éliminer toute saleté accumulée.

L’impact sur notre bien-être

Au-delà de l’aspect  matériel, se déchausser en arrivant chez soi peut tout à fait participer à notre bien-être mental : on se coupe ainsi avec le monde extérieur.  C’est l’occasion de marquer aussi la fin de sa journée de travail et de s’installer dans un confort propre à son lieu de vie. Après avoir enfermé tes pieds toute la journée (peut-être même oppressés pendant plusieurs heures), il est essentiel de les laisser respirer pour éviter des désagréments podologiques. 

Se déchausser à l’entrée de chez soi signifie qu’il est possible, au même titre que pour d’autres gestes d’hygiène du quotidien, d’adopter des habitudes de vie simples, accessibles et favorables à sa santé physique, mais aussi psychologique afin de se sentir réellement acteur de son bien-être. On peut également vous conseiller de bien entretenir ton paillasson, toujours dans cette même démarche !