Les pompes : programme, astuces et variantes
 

Les pompes, souvent négligées, mais redoutablement efficaces, constituent l'un des exercices de renforcement musculaire les plus simples et les plus complets. Qu'il s'agisse de débutants cherchant à établir une base solide ou d'adeptes chevronnés cherchant à intensifier leur entraînement, les pompes offrent un moyen polyvalent et accessible d'améliorer la force, la stabilité et la définition musculaire. Dans cet article, nous plongerons dans l'art des pompes, dévoilant les multiples bénéfices de cet exercice, des variations adaptées à tous les niveaux et les astuces pour perfectionner ta technique. Prépare-toi à redécouvrir les pompes sous un nouvel angle, en les intégrant de manière stratégique à ta routine d'entraînement pour des résultats visibles et durables.
 

Pourquoi commencer un programme de pompes ?

Les avantages d'un programme de pompes

Établir un programme de pompes offre une solution pratique pour intégrer l'exercice à ta routine quotidienne. En éliminant la nécessité de planifier chaque séance, tu instaureras une régularité propice à la progression musculaire. Cet article explorera les avantages concrets de l'incorporation des pompes dans ton quotidien.

Les groupes musculaires sollicités 

En ciblant des groupes musculaires clés tels que le torse, les épaules et les triceps, les pompes se révèlent être un exercice complet pour le haut du corps. De plus, elles sollicitent également les abdominaux et le dos, offrant ainsi une opportunité idéale de renforcer l'ensemble de la musculature tout en améliorant le gainage.
 

Comment créer un programme de pompes adapté ?

Personnalisation du programme

Créer un programme de pompes adapté à tes objectifs et à ta condition physique est essentiel. Évite de te lancer dans des programmes trop ambitieux et apprends à élaborer un plan personnalisé en suivant quelques principes simples.

Conseils pratiques pour un programme efficace

Découvre des astuces pratiques pour maximiser ta progression : 

  • Varier les exercices, en particulier si tu es débutant,
     
  • Comporter autant de répétitions que possible, entrecoupées par 30 secondes à 2 minutes de récupération (selon ton niveau),
     
  • Augmenter en intensité au fil des semaines.

Tu peux enchaîner de plus en plus de séries au fil du temps, et intégrer – si tu le souhaites – des variantes, pour augmenter la difficulté et/ou dynamiser ta routine si tu perds en motivation. Si tu n'as jamais fait de pompes, ou si tu débutes, il sera difficile d’entrer directement dans un programme quotidien. Choisis d'abord des courtes sessions, à réaliser 3 à 4 fois par semaine. Nous te conseillons d'y intégrer ces quelques variantes : 

  • Pompes inclinées

Aussi appelées pompes surélevées, elles facilitent l'exercice en réduisant le poids exercé sur les bras.
Pour cet exercice, pose tes mains sur un support (banc, canapé, table…) et choisis à ta convenance le degré d'inclinaison de ton corps (sachant que plus il se rapproche de l'horizontale, plus la difficulté est accrue). Inspire et initie une flexion contrôlée de tes coudes, ces derniers se portent vers l'arrière et non vers l'extérieur.
Pour rendre l'exercice plus difficile, place tes pieds, sur une table basse, une chaise ou une marche d’escalier par exemple afin d'avoir une inclinaison vers le bas. 


La pompe inclinée consiste à prendre appui sur un support pour avoir une inclinaison du corps vers le haut ou vers le bas.

  • Pompes sur les genoux

Un mouvement d'introduction très pratique si la pompe complète est encore trop difficile.
Avec les mains placées directement sous les épaules, pose les genoux au sol (position de départ des pompes sur les genoux). Tout en gardant les mains sous les épaules, commence à baisser lentement le torse en inspirant, jusqu'à atteindre le sol. Reviens doucement en expirant.


La pompe sur les genoux est un bon début si la pompe classique est encore difficile à réaliser.

Astuces :

  • investir dans une planche à pompe peut t'aider à bien effectuer ton programme. Spécialement adaptée à cet exercice de musculation, la planche à pompes aide, grâce à ses poignées, à bien se positionner (et ainsi à réaliser le bon mouvement).
     
  • Pratique aussi pour les plus avancés : les poignées peuvent être déplacées pour faire varier le mouvement et l'intensité, et ainsi cibler spécifiquement une zone du corps (épaules, poitrine, dos ou triceps).
     

Comment bien faire une pompe ?

Conseils pratiques pour un programme efficace

Avant de te lancer dans ton programme de pompes, comprendre le mécanisme de l'exercice est essentiel. Cette section détaille les étapes à suivre pour réaliser une pompe correctement, soulignant l'importance de la posture, du mouvement des bras et des erreurs à éviter.

Pour faire une pompe correctement : 

  1. Installe-toi dans cette position : en équilibre sur les bras (dépliés) et sur les orteils, corps droit et gainé, pieds et mains écartés à la largeur des épaules.
     
  2. Fléchis les bras en inspirant pour descendre à proximité du sol, en gardant le corps droit.
     
  3. Expire et tends les bras (déplie les coudes) pour revenir à la position de départ.

La consigne la plus importante : tu dois, tout au long de la pompe, garder le corps droit, bien aligné.

Consignes et erreurs à éviter

Pour maximiser les bénéfices et minimiser les risques de blessures, suis des consignes spécifiques tout au long de ton exercice. Apprends à éviter les erreurs courantes telles que :

  • Laisser le ventre ou le torse s'affaisser.
     
  • Écarter les coudes à plus de 45° (risque de se blesser l'épaule).
     
  • Sortir les fessiers durant l'exercice.

Bon à savoir : dans la version « militaire » de la pompe, la nuque est relevée et le regard est fixé droit devant. En musculation, tu peux laisser ton regard regarder naturellement au sol, pour éviter de tirer sur tes cervicales.
 

Besoin d'aide pour construire ta routine de musculation ? LaSèche te propose des conseils et calendriers sur mesure, faciles à intégrer dans ta vie quotidienne et adaptés à tes objectifs.