J-83
LaSeche

Echangez vos kilos contre des euros!


Transformations 03 Apr 2017

La transformation de Max

La Sèche - Avis

Bonjour, je m’appelle Max* et j’ai 26 ans. Depuis mon adolescence, je suis passionné par les jeux vidéo. D’ailleurs, ce mode de vie, couplé à la séparation violente entre mes parents, m’a conduit à une énorme prise de poids. En effet, j’ai pesé plus de 100 kilos pour 1m92, et ce, sans faire de sports…

Au début, comme beaucoup de garçon, j’étais complètement indifférent à ce changement physique majeur, à travers mon ordinateur, personne ne me jugeait. Cependant, au fil des années, les moqueries se faisaient de plus en plus dures, de plus en plus régulières, et de moins en moins faciles à accepter. En particulier à mon école, ou j’ai commencé à sentir un malaise profond.
Pourtant, mes habitudes alimentaires et sportives ne changeaient pas. Je refusais d’être complexé. Lors d’un voyage en Tunisie avec ma mère, celle-ci me fit comprendre que je frôlais l’obésité. Que si je ne changeais pas, je risquais d’être malade et de ne pas profiter de ma vie comme il se doit. En effet, des deux côtés de ma famille, nous sommes touchés par une hypercholestérolémie familiale. D’ailleurs, ma mère m’a très justement rappelé à cette occasion que mon père a subi deux infarctus… Dieu soit loué, il est encore vivant.

Ces paroles, je les ai vécu comme un électrochoc. Je ne voulais plus être la même personne. Je voulais pouvoir jouer devant mon pc sans regretter d’avoir, encore une fois, terminé ce paquet de chips et cette bouteille de coca.

Des amis m’ont incité à m’inscrire au club de rugby de ma ville, parce que “un gros comme toi, on en aurai bien besoin” disaient-ils. Je m’y suis inscris et j’ai vraiment adoré. Personne ne me jugeait, et j’étais entouré par d’autres “gros” (au rugby, il n’y a pas de tabou avec ce mot!). Je me sentais utile, et grâce aux deux entraînements par semaine et au match, qui se jouait le dimanche, j’ai perdu près de 10 kilos en 8 mois. J’étais fier, je m’étais trouvé une passion qui mêlait mes objectifs de santé et les sorties entre potes.

Mais voilà qu’à la fin de la saison, je me fracture le métatarse. Un pilier s’était essuyé les crampons sur mon doigt de pied. Pour autant je n’étais pas abattu, et après cette triste fine de saison et quelques semaines de convalescence, je fêtais mon retour sur les terrains dès la rentrée. Malheureusement, ce retour fut bref, puisque deux semaines plus tard, le médecin me trouvait une infection du genou dû aux trop nombreux plaquages. Cette fois-ci, la motivation m’avait quittée. Ces deux blessures, coup sur coup, alors que je commençais à peine à me reprendre en main, ont été très difficile à oublier.

Je faisais attention à ce que je mangeais, j’évitais de reprendre mes mauvaises habitudes alimentaires, et d’ailleurs, je ne prenais pas de poids, mais je n’en perdais plus…

C’est alors que mes amis, qui avait pour projet de lancer leurs concours de remise en forme, ou les vainqueurs remporteraient des milliers d’euros m’ont parlé de leur projet. Pour être honnête, j’étais sceptique. Il était inconcevable pour moi de perdre du poids en gesticulant chez soi. Pire, je trouvais ça plutôt ridicule. Cependant, l’idée de faire gagner de l’argent était innovante et motivante, je dois l’admettre. Ils avaient besoin de “sécheurs” pour tester leur projet. Ma mère et ma copine aidant, j’ai fini par accepter.

Pour la première étape, j’ai donc dû me prendre en photo. Défier mon reflet une dernière fois, pour pouvoir, peut être enfin, l’accepter 28 jours plus tard.
Puis, je me suis renseigné sur les conseils nutritionnels. Et je dois dire que les consignes étaient plutôt claire: je n’avais le droit qu’à un seul fast food par semaine, alors que j’en mangeais 4 ou 5 fois par semaine…
En suite, je recevais chaque jour des exercices à faire chez moi. Et à ma grande surprise, j’ai vraiment trouvé ça plutôt difficile au début. Certes les exercices étaient basiques, mais il fallait les effectuer sans tricher, et finalement c’était ça le plus dur. Quand je poussais dans la mêlée au rugby, j’étais motivé pour gagner le match, pour aider l’équipe. Avec LaSèche, ce “match” je le jouais contre moi même. A chaque répétition, une partie de moi me disais “tu as déjà bien travaillé, pas besoin de forcer” quand il fallait que je termine mes exercices, pourtant je n’ai jamais abandonné.
Les défis étaient particulièrement challengeant, je dois bien l’avouer. Je n’avais que 24h pour les réaliser, me filmer, et envoyer la vidéo de façon anonyme aux organisateurs.

Au final, j’ai perdu 6 kilos en 28 jours, et j’ai conservé un équilibre alimentaire et une hygiène de vie que je n’avais jamais eu jusqu’à présent. Finalement, “LaSèche” a changé ma vision du fitness “homemade”. Je ne sais pas si tout le monde serai capable d’aller au bout, tant ça a été dur pour moi de ne pas craquer à la vue du moindre chocolat ou à l’odeur du macdo en bas de ma rue. Mais une chose est certaine, LaSèche m’a changé en 28 jours, et pour longtemps !

*le prénom a été modifié à la demande de l’auteur